Accueil > Politique | Par La rédaction | 4 février 2013

Bernard Thibault s’explique sur GoodYear sur France Inter

La CGT est-elle responsable de la fermeture de GoodYear ? Interpellé sur ce sujet dans l’émission de France Inter Tous Politiques, Bernard Thibault explique le choix de la CGT de ne pas signer l’accord de flexibilité proposé aux salariés en vue de sauvegarder les emplois. "Il ne suffit pas d’avoir un repreneur à un instant T, il faut des engagements sur du moyen terme (…) Les discussions n’ont pas permis d’aboutir aux yeux des représentants du personnel sur des engagements suffisamment forts ou suffisamment fiables." Et d’ajouter que la CGT serait prête à signer un accord dès que le gouvernement proposera un plan convenable.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Bernard Thibault, l’actuel patron de la CGT était l’invité, le dimanche 3 février 2013 sur France Inter, dans l’émission Tous Politiques animée par Marc Fauvelle, l’occasion d’évoquer les dossiers sociaux (GoodYear, PSA, Renault...) mais aussi son départ annoncé, après 14 ans à la tête de l’organisation syndicale... Et son bilan comme "modernisateur".

Le passage sur GoodYear

Revoir l’émission dans son intégralité


Emission de France Inter présentée par Marc Fauvelle avec les partenaires de Tous Politiques : Arnaud Leparmentier (Le Monde) et Bernard Pellegrin (AFP).

L’accord du 11 janvier 2013 sur la sécurisation de l’emploi signé entre le patronat (Medef, CGPME, UPA) et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC) : cliquez ici

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?