Accueil > Politique | Par Clémentine Autain | 2 avril 2014

Départ des Verts du gouvernement, une demi-surprise

Vos réactions (10)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Avec Cécile Duflot et Pascal Canfin, les écologistes quittent le gouvernement. C’est une nouvelle décisive. Elle n’allait pas de soit. EE-LV avait tiré avantage électoral de la période de participation gouvernementale. Cette formation est apparue comme la seule gagnante à gauche des élections municipales. Dimanche soir, rien ne laissait entendre que la direction d’EE-LV se préparait à cette éventualité.

Et pourtant, le choix du départ n’est qu’une demi-surprise. Voilà quelques mois que se creuse l’écart entre les valeurs qui sont celles de l’écologie politique et la logique gouvernementale. Les votes de défiance à l’égard de la politique gouvernementale de leur récent Conseil national témoignaient du malaise. De même, lors des municipales, des listes écologistes se sont significativement détournées de l’alliance avec les socialistes. Grenoble en a été un exemple éclatant.

Le choix écologiste rouvre la donne à gauche. Les écologistes posent de nouvelles questions qui bousculent la logique productiviste, l’exercice démocratique et la conception du vivre-ensemble. Le mariage du libéralisme économique, de la méthode technocratique et de l’ordre sécuritaire, même « juste », n’est pas compatible avec les valeurs fondamentales de l’écologie.

La question ouverte aujourd’hui est aussi celle de la réaction du Front de gauche et surtout des liens qu’il pourra nourrir avec EE-LV dans cette nouvelle configuration. De nouvelles dynamiques politiques à vocation majoritaire doivent être recherchées mais elles ne sont pas gagnées. Emmanuelle Cosse a ainsi déclaré qu’elle se situait toujours dans la majorité présidentielle et qu’elle n’appelait pas à manifester la 12 avril prochain contre le Pacte de responsabilité initiée par le Front de Gauche, renvoyant Jean-Luc Mélenchon à « l’opposition stérile ».

L’enjeu n’est pas seulement de constituer un front de contestation mais bel et bien de penser et d’agir pour l’alternative, de réenchanter à gauche. Un rapprochement entre EE-LV et le Front de gauche serait de nature à favoriser un large rassemblement, avec des socialistes critiques, des citoyens désorientés par le jeu politique institutionnel, des individus et des collectifs militants qui recherchent d’autres voies que celles du consumérisme et de l’austérité.

Vos réactions (10)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Ces écolos là sont sociaux libéraux. Nombre d’autres ne sont pas libéraux du tout et ce sera avec ceux là que la marche de l’avenir se fera.

    A nous d’être de vrais écolos pour favoriser cette alliances avec les écolos humanistes.

    Les actions à venir devront être de la construction des idées, du dialogues, de l’interrelation plus que de chercher maintenant les places et le pouvoir.

    C’est le temps des Universités Populaires.

    La Renaudie Le 2 avril 2014 à 10:43
       
    • la manifestation du 12 avril "initiée par le F de G " ? encore désinformation, elle est à l’initiative du NPA , mais bon on a l’habitude .... c’est petit , et comment accepter votre sectarisme par rapport à ce parti ?

      buldevie Le 3 avril 2014 à 07:47
  •  
  • Emmanuelle Cosse peut renvoyer qui elle veut à son opposition stérile, il n’en demeure pas moins que les convergences entre le Front de gauche (l’Humain d’abord) l’écosocialisme et le programme de EELV est manifeste.
    Nous comprenons bien que la direction de EELV n’appelle pas à la manifestation du 12 Avril, il n’empêche que de nombreux militants et électeurs écologistes seront dans la rue ce jour avec d’autres qui votent autrement. Ils se retrouvent d’ailleurs dans les manifestations contre l’aéroport de Nantes, pour la fermeture de la centrale de Fessenheim et dans bien d’autres conflits qui ne sont que des conflits contre. Certainement le chemin sera t-il long mais ceux-la se retrouveront un jour dans des actions pour quelque chose et ce jour la sera un grand jour pour les hommes et les femmes de ce pays. Jusqu’à ce jour certains portaient seuls le combat "stérile" contre la politique de F. Hollande et de la commission européenne. Que se serait-il passé s’il n’avaient pas occupé le terrain laissé vierge par d’autres ?

    Encolère Le 2 avril 2014 à 17:31
       
    • EELV n’a pas le monopole de l’écologie. Le FdG a maintenant largement intégré cela, et peut être de manière plus ambitieuse avec l’écosocialisme.
      Sur de très nombreux points, lorsqu’on écoute les verts, on se dit qu’ils ont toute leur place à nos côtés. Nous avons aussi à tirer des enseignements sur leur manière d’avoir imprégné notre société de l’écologie avec leur tactique à eux, pas toujours lisible, mais qui avance.
      Ensemble, nous pouvons décupler notre force. Ecoutons nous, échangeons,allions nous, et nous aurons de belles perspectives.

      Titus Le 2 avril 2014 à 18:45
  •  
  • les Fdg , le quel ? le pc ou le pg ;
    il y a beaucoup d’illusion dans ces grandes idées qui se choquent et s’entrechoquent et qui surtout laissent le citoyen-ne- moyenne sur le bord de touche
    Tou-te-s le 12 avril en colère

    GGrun Le 2 avril 2014 à 21:37
  •  
  • La défense du système prostitueur par EELV est scandaleuse et me laisse sceptique sur sa "nouvelle conception du vivre-ensemble". Bon vent !

    Martin Dufresne Le 2 avril 2014 à 21:40
  •  
  • Le debat sur l’ecologie au FDG n’a pas encore ete tranché, entre l’ecosocialisme du PG et le productivisme pro-nuclaire du PCF, je comprend qu’EELV ne se tourne pas instinctivement vers le FDG.

    Bou Christian Le 3 avril 2014 à 11:25
       
    • C’est juste. Il faudra bien en parler un jour. Les points de divergences sont tels qu’il devient presque impossible de croire à la pérennité du FdG. Un FdG qui ne se réuni que pour être contre ne peut constituer une proposition pour la transformation de la société. Réfléchissons à cette contradiction irréductible. L’état de l’humanité et de la planète sont tels qu’il ne suffit plus de dire qu’on est contre, il faut proposer quelque chose de fondamentalement nouveau. L’écosocialisme est une proposition globale et cohérente. Le PCF s’est positionné contre au congrès du PGE.
      Ou est la cohérence du Front de gauche ? Idem pour l’analyse de la gauche en France. Ces divergences ne sont tout de même pas à la marge. Il y a aujourd’hui plus de proximité entre le PG, les Alternatifs et d’autres mouvements du Fdg et EELV qu’avec le PCF. Ne convient-il pas d’en tirer les conclusions qui s’imposent et créer un choc salutaire pour provoquer le débat de civilisation qui manque tant au PCF ? Je pense qu’il faut le faire, rapidement.

      Encolère Le 3 avril 2014 à 11:37
  •  
  • Le monde du travail,les exploités du capital n’ont rien à attendre des sociaux-démocrates,qu’ils soient PS,Verts ou FdG....L’heure est à la lutte et au boycott des élections européennes du 25 mai 2014.

    Morineau Maurice Le 7 avril 2014 à 12:01
  •  
  • Personne ne trouve bizarre qu’ils quittent le gouvernement au lendemain de municipales "pseudo" victorieuses, dont les alliances de ci delà ont quand même été pour le moins douteuses (nb villejuif mais pas que).... et juste avant les européennes.... je suis prête à parier qu’en septembre après avoir fait leur office (d’aller glaner des voix potentiellement FDG sur des prétextes environnementalistes) ils rentreront gentiment dans un gouvernement remanié (gouvernement peu remanié d’ailleurs que cela semble évident).
    Le FDG a intégré l’écologie comme véritable outil politique et c’est cela qu’il faut développer, les stratégies d’alliance avec EELV n’amènerait rien de plus (et pourquoi pas proposer à Corinne Lepage aussi) ?

    Isa0265 Le 14 avril 2014 à 10:58
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?