Accueil | Par La rédaction | 5 juillet 2014

Explications

Vos réactions (66)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

L’article de regards.fr sur le Parti de Gauche suscite la polémique.

Nous tenons à rappeler que nous sommes un journal avec un parti pris de gauche critique et non un organe politique. Nous assumons une diversité d’écriture et de points de vue : de nombreux journalistes écrivent pour Regards avec une grande liberté et, en règle générale, la direction de la rédaction ne réécrit pas les papiers pour les homogénéiser ou arrondir des angles politiques. Nous ne cherchons pas à lisser ni à édicter une ligne mais à informer, à nourrir la réflexion, à sortir des sentiers battus.

Comme nous traitons de l’actualité, nous avons choisi de parler de la crise qui traverse actuellement le PG au sein duquel la ligne politique et le fonctionnement interne sont discutés. La personne qui a proposé ce sujet écrit régulièrement pour Regards depuis plusieurs années. Son papier ne fait pas consensus au sein de la rédaction mais il n’est pas le seul.

Nous tenons à nous désolidariser du choix du pseudonyme qui n’engage que son auteur. En effet, et nous ne le savions pas, Santerre est le pseudonyme utilisé par Jean-Luc Mélenchon quand il était à l’OCI. Il est donc de nature à blesser personnellement. Nous trouvons inadmissible de l’avoir utilisé.

Vos réactions (66)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Rétropédalage qui n’inspire guère confiance...

    Michel E. Le 5 juillet 2014 à 18:31
       
    • Clémentine Autain, Regards, "Rodolphe Santerre" ont "gagné" !

      Jean-Christophe Cambadélis se délecte déjà : "Ca ne va pas bien, entre le PG et le PCF..." (Bfmtv, 9 juillet 2014)

      Ignoble !

      "Heureux les imbéciles..."

      Rafik T. Le 10 juillet 2014 à 16:26
  •  
  • Je trouve vos explications bien maigres...
    Que vous soyez un journal qui assume une diversité de points de vue, ma foi ok... Mais que vous laissiez un tel texte qui lave le linge sale du PG sur la place publique, je trouve ça pathétique !!
    Je suis au FDG et je suis étonnée de voir que C.Autain laisse paraitre de tels articles qui ne font qu’envenimer les choses au FDG... Nous n’avons pas besoin de ça en ce moment !

    Sandrine Le 5 juillet 2014 à 18:52
       
    • Je ne comprends pas cette insistance à voir dans cet article un truc qui "laverait le linge sale" du PG (formule qui sous-entend au demeurant qu’un tel "linge sale" devrait se laver "en famille"). En ce qui me concerne, je suis loin de me réjouir des difficultés internes du PG, mais en tant que militant du Front de Gauche, je me sens concerné par ces difficultés, et tout ce qui peut alimenter ma réflexion à ce sujet est le bienvenu. On dirait que pour certain-e-s militant-e-s du PG, le simple fait de parler de problèmes qu’il traverserait serait une "attaque". En quoi cet article était-il de nature à "envenimer les choses au FDG" ? Nous avons tous et toutes besoin d’un FdG qui avance. Ce n’est pas en cachant les difficultés que telle ou telle de ses composantes peut rencontrer - et ce n’est pas plus en réservant ç ses membres la réflexion et la discussion sur ces difficultés - que l’on avancera.

      Quel que soit le caractère "douteux" du choix du pseudonyme de l’auteur de cet article, l’article lui-même était utile. Merci à Regards de l’avoir publié.

      Laurent Lévy Le 5 juillet 2014 à 21:47
    •  
    • @Laurent Lévy

      L’article de cette personne qui est clairement conçu pour provoquer ne fait que rappeler comment tf1 etc. associent le crime à l’immigré etc. Il est tendancieux et participe à la propagande contre la ligne majoritaire du PG, en d’autres termes : un article utile pour personne. Que vous le trouviez utile pose donc question.

      Michel E. Le 6 juillet 2014 à 10:15
    •  
    • @ Michel E. Je ne sais pas bien quelle "question" cela pose que l’on trouve utile un article qui a le mérite d’attirer l’attention sur des problèmes traversés par un grand parti du Front de Gauche, qui est notre patrimoine commun. J’y ai pour ma part trouvé certains éléments de réflexion et d’information sur des débats dont m’avaient et me font part plusieurs camarades membres du PG. Mais alors, voilà, ce qui me "pose question", c’est le fait que cela "pose question". Et la "question" que ça me pose est : "Quelle question ?" Parce que quand on dit d’une chose qu’elle "pose question", on sous-entend généralement quelque chose. On a généralement une idée précise dans la tête. Et le mieux, dans ce cas, est de l’expliciter.

      Laurent Lévy Le 6 juillet 2014 à 11:00
    •  
    • Je vous laisse vous expliciter en premier. Je vous cite :

      "ces difficultés"

      "problèmes qu’il traverserait"

      "l’article lui-même était utile"

      Pouvez-vous développer concrètement ce que vous vouliez dire à travers ces phrases ?

      Michel E. Le 6 juillet 2014 à 11:29
    •  
    • Ce n’est tout de même pas une chose banale qu’une secrétaire nationale, qui vient d’être candidate en tête de liste aux européennes, démissionne de ses fonctions, en faisant elle-même état de "problèmes". Et comme sa lettre de démission (qui a largement circulé) est peu explicite sur les "problèmes" qu’elle évoque, l’envie d’en savoir plus va un peu de soi. Voilà pour "ces difficultés" et pour "problèmes qu’il traverserait". Cela s’ajoute à de nombreuses discussions avec des camarades du PG qui soit se plaignent de son mode de fonctionnement, soit soulignent leurs difficultés à faire fonctionner leurs comités... Ce n’est pas propre au PG, mais encore une fois, il s’agit là d’un parti très important pour tout le Front de Gauche, et suscite donc des inquiétudes légitimes.

      Quant à "l’utilité" de l’article, elle en découle. On a à sa lecture des éléments d’information qui permettent de pousser la réflexion (quand on ne se refuse pas a priori à cette réflexion).

      Plus généralement, je ne crois pas que ce soit être "anti-PG" que d’inviter à réfléchir sur ses "difficultés" et "problèmes". Non seulement ce n’est pas de nature à lui nuire,, mais il a tout à y gagner. Je ne sais pas, par contre, ce qu’il a à gagner à l’attitude consistant à dire "Circulez, il n’y a rien à voir".....

      Laurent Lévy Le 6 juillet 2014 à 11:45
    •  
    • Hm, rien de choquant dans tout cela pour moi. Certes, si je pensais que le PG était bon à rien ça pourrait m’inquiéter, mais non, c’est un parti avec des personnes compétentes. C’est un parti jeune qui en peu de temps a dû gérer l’arrivée de beaucoup de personnes, c’est normal qu’il arrive un moment où il faille faire tout ce qui n’a pas pu être fait, ou au moins une grande partie. C’est un bon signe que ça se fasse maintenant, hors période électorale.

      Corinne Morel-Darleux est passée d’une chose à l’autre avant de venir au PG (elle a rejoint le PS la même année que Mélénchon l’a quittée), peut-être va-t-elle maintenant passer à encore autre chose, comme d’autres vont se rendre compte que le PG n’était pas pour eux. C’est ça aussi, un parti jeune qui grandit. Puis, au fond, rien de plus banal, ça arrive dans tous les partis. Donc, je ne peux pas prendre au sérieux ceux qui utilisent un article volontairement provocateur et tendancieux pour traiter le PG de façon discriminatoire.

      Michel E. Le 6 juillet 2014 à 12:21
    •  
    • @ Michel E. Rien de choquant en effet. Il est normal qu’une organisation connaisse des périodes de crise. Et ce n’est pas le propre des "jeunes" organisations. Et je trouve intéressant que tout cela soit discuté, yy compris publiquement. Je suis même convaincu que ça aide à grandir. Et c’est tout ce que je souhaite au PG. je ne vois pas en quoi "utiliser" l’article en cause reviendrait à traiter le PG "de façon discriminatoire", et encore moins à lui nuire. On se renseigne où l’on peut.

      Mais maintenant, chose promise, chose due. Il faut me dire qu’est-ce que tout ça pose comme "questions".

      Laurent Lévy Le 6 juillet 2014 à 12:50
    •  
    • Je me demande si vous pouvez saisir la différence entre une critique constructive et un article de type tabloïd volontairement provocateur et tendancieux.

      D’ailleurs, c’est discriminatoire de faire tout un plat (de façon très racoleuse) de ce qui se passe au PG : on pourrait faire exactement pareil avec n’importe quel parti, c’est le lot de la vie des partis, rien de plus courant et banal. Comme d’autres l’ont déjà dit : si Regards veut mettre en avant ce genre d’articles, pourquoi pas aussi en pondre du même acabit sur le PCF et Ensemble (dont Clémentine Autain n’est pas forcement hyper-répresentative) ?

      Michel E. Le 6 juillet 2014 à 12:58
    •  
    • L’expression "laver son linge sale" sur la place publique signifie "raconter nos histoires internes" qui ne devraient normalement intéresser personne...
      Il est évident qu’on peut parler de tout, de la démission de C.M.Darleux, mais cet article est clairement un lynchage et non un débat... il y a de la hargne dans l’écrit de l’auteur, on voit clairement que c’est quelqu’un qui en veut au PG.
      Ses mots sont durs avec tous les responsables PG...
      Une vraie teigne cet auteur...
      Et je suis déçue que C.Autain ait laissé passer ça...

      Sandrine Le 6 juillet 2014 à 14:22
    •  
    • Après les élections...certains comptes sont réglés. C’est aussi triste que nécessaire, une responsabilité politique doit être sanctionnée si elle a failli, si c’était la position du PdG il devrait en être autrement. Les décisions doivent être collectives, publiques et démocratiques.
      Quant à l’appel à l’autocensure écrit par Sandrine, quelle honte politique pour elle qui se dit socialiste ! Elle me rappelle la même langue de bois que celle des staliniens français. Ils ont tenu le parti communiste pour mieux imploser !

      Chistian Le 9 juillet 2014 à 11:03
    •  
    • @Chistian
      Je ne suis pas d’accord que ce genre d’"article" tendancieux et provocateur doit être publié, et l’exprimer n’est pas un appel à l’autocensure !

      Michel E. Le 9 juillet 2014 à 11:53
    •  
    • Christian, pauvre haineux que tu es... je ne suis pas socialiste et je m’en félicite !! je suis au FDG !! c’est pour ça que je défends nos valeurs et un tel article qui nous salit n’est sûrement pas défendable...

      Sandrine Le 9 juillet 2014 à 18:40
    •  
    • Le 10 avril, Asensi et Autain s’allient avec l’UMP pour s’assurer la présidence de la communauté de communes des « Terres de France ». En échange, la maire UMP de Villepinte en devient 1ère vice-présidente. Le 30 mai, Asensi fait également élire la droite à la présidence du SEAPFA (Syndicat d’équipement et d’aménagement des Pays de France et de l’Aulnoye), alors que, sur le papier, la gauche était majoritaire. C’est sans doute leur « nouvelle façon de faire de la politique » et d’élargir le Front de gauche !

      François Asensi (Front de Gauche) a appelé à voter UMP pour que le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza devienne président du Syndicat de Communes
      http://www.aulnaylibre.com/article-fran-ois-asensi-front-de-gauche-a-appele-a-voter-ump-pour-que-le-maire-d-aulnay-sous-bois-bruno-be-123780899.html

      Réactions de militants du PC :
      Alliance avec UMP à la tête de « Terres de France » : François Asensi et Clémentine Autain veulent « travailler avec tous dans le consensus dans l’intérêt des populations ».
      http://vivelepcf.fr/2906/alliance-avec-ump-a-la-tete-de-terres-de-france-francois-asensi-et-clementine-autain-veulent-travailler-avec-tous-dans-le-consensus-dans-linteret-des-populations/

      La droite gagne la guerre des gauches
      http://gauche.blog.lemonde.fr/2014/06/03/seine-saint-denis-guerre-des-gauches-et-victoire-de-la-droite/

      L’étonnant duo Asensi-Valleton
      http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/l-etonnant-duo-asensi-valleton-11-04-2014-3758735.php

      Ex-PurGé Le 10 juillet 2014 à 16:06
  •  
  • Bonjour

    surtout sachant très bien qui est l’ex militant Pg derrière cet article malveillant.

    nous pourrions nous aussi nous abaisser à son niveau concernant son passage au sein de notre partie et les merveilleux souvenirs qu’il a laissé. Je ne suis absolument pas surpris par le choix du pseudo connaissant ce que ce triste sir a pu faire à divers camarades.

    Ericpg26 Le 5 juillet 2014 à 19:56
       
    • C’est qui ?

      Je suis au PG et je suis étonnée de cet article, sachant que la plupart des militants n’ont à ce jour pas eu de retour puisque des réflexions sont en cours.

      Laissez insinuer de tels comportements sans les développer et surtout sans signer, marque là, une pratique politique des plus vile.

      La Sixième Le 6 juillet 2014 à 00:49
    •  
    • C’est rien, c’est personne. Enfin, c’est Nathanaël Uhl.

      Gros Obs Le 6 juillet 2014 à 11:40
    •  
    • Mais non il s’agit de m s’enterre voyons. Ah mince la plume et les effets de style habituels font que l’ont sait que NH est derrière ce torchon d’article ?

      Ericpg26 Le 6 juillet 2014 à 14:03
    •  
    • Mais qu’est ce que cà peut vous faire de savoir qui c’est ?
      Vous voulez savoir ou il habite ? Pourquoi faire ?

      C’est sur le fond de l’article qu’il faut débattre !

      lucide Le 7 juillet 2014 à 12:16
    •  
    • @lucide Si l’auteur avait voulu avoir plus de commentaires sur le fond, il aurait du écrire différemment.

      Puis c’est quoi "le fond" dans ce texte volontairement tendancieux et provocateur ?

      Cela dit, il y a de pluralité dans les commentaires, plus qu’on aurait pu croire avec un tel texte.

      Michel E. Le 7 juillet 2014 à 12:21
  •  
  • La diversité des points de vue n’excuse pas non plus le fait que votre journal devienne un deversoir a frustrations. Si on assume autant la pauvreté intellectuelle, et qu’on rabaisse la gauche critique a cela, autant tenir des chroniques dans le Figaro.

    christophe gotie Le 5 juillet 2014 à 20:18
       
    • Ah, à, a ? Il faut choisir lequel ?

      Marif Le 7 juillet 2014 à 18:24
  •  
  • Si l’auteur écrit régulièrement pour Regards depuis des années pourquoi n’a-t-il pas choisi de signer avec son nom habituel ? Avait-il quelque chose à cacher peut-être ? Ou alors il n’est pas prêt à assumer le contenu de ce qui est dit ?
    Sa manière d’agir est en tout cas très louche pour quelqu’un qui s’intéresserait au sort du FdG. A moins qu’il n’essaie de descendre le PG à cause d’animosités personnelles... ?

    Leanathan Lu Le 5 juillet 2014 à 20:25
  •  
  • Tirer contre son camps, comme ce "Santerre" et sans scrupule, est lamentable. Pourquoi Regard accepte il que soit sali Mélenchon, sous les applaudissement du PS ? Inadmissible "article" !

    langoureau gilles Le 5 juillet 2014 à 21:57
       
    • Ca ne serait pas un certain Nathanael, ce fameux santerre

      sebastien roussette Le 6 juillet 2014 à 19:37
  •  
  • Vous ne parlez même pas du fond mensonger et bas. Alors maintenant vous faites genre de ne pas savoir et de vous y détacher un peu... Cet article a été validé par la rédaction et c’est politique. Vous venez de casser ce qu’il reste du FdG. Je me casse de ce média torchon !

    Pas Content Le 5 juillet 2014 à 23:50
  •  
  • "nous ne le savions pas, Santerre est le pseudonyme utilisé par Jean-Luc Mélenchon quand il était à l’OCI. Il est donc de nature à blesser personnellement. Nous trouvons inadmissible de l’avoir utilisé."

    Soit, j’entends votre point de vue.

    Mais depuis quand un journaliste écrit sous un pseudonyme ?

    N’est ce pas vous qui êtes garants de la déontologie au sein de votre rédaction ?

    Un lecteur doit savoir qui est l’auteur d’un article pour pouvoir le suivre et se faire une opinion dans le temps.

    Si cette personne est coutumière du fait, votre responsabilité est d’y mettre un terme.

    Ou alors vous n’êtes pas un journal mais un simple blog.

    La Sixième Le 6 juillet 2014 à 00:35
  •  
  • Les explications de la rédaction de Regards sont bien légères. Dans un journal de gauche (la vraie) et d’opinion on ne signe pas avec un pseudo.
    Et aucune explication sur le contenu !
    Y’a t’il aussi une crise profonde au sein de regards ?

    BJL Le 6 juillet 2014 à 09:23
  •  
  • Bien pleutre explication, la rédaction de Regard n’assume pas !
    A quand un article sous pseudo sur les difficultés internes et les dirigeants en rupture de banc à Ensemble et au PCF ? Allez courage vous allez bien nous trouver cela, puisque vous aimez laver le linge sale autant faire une grande lessive. Je suis écœurée je croyais que les journalistes de Regards avaient un sens de la déontologie ! Comment maintenant vous faire confiance

    Dominique LE BRETON Le 6 juillet 2014 à 10:10
  •  
  • Et pour commencer, la photo : une sémillante octogénaire ( Au PG y a pas de jeunes, que des has been !) Quand c’est pas JLM avec les yeux qui lui sortent de la tête...nuire, déprécier... A ma connaissance Regards n’a jamais publié de texte individuel ou collectif, de militants communistes en désaccord avec leurs dirigeants et critiquant leurs pratiques internes. Quid des débats, défections au PCF ?
    La survie du FDG en dépend, mais Regards préfère taper au nom de sa déontologie sur la poignée de militants PG déjà blessés par par la ruine de cinq ans de travail grâce à la trahison P Laurent et ses apparatchiks...

    Fulgence Le 6 juillet 2014 à 11:25
       
    • +1
      La photo elle est de l’auteur ou de la rédaction ? Nous devons savoir.

      Rafik Le 7 juillet 2014 à 17:27
    •  
    • la photo est celle d’une camarade du comité PG65 qui ne savait surement pas qu’elle apparaitrait dans ce torchon. Le droit à l’image semble étranger au journal REGARD.

      sergio Le 16 juillet 2014 à 15:56
  •  
  • Pour certains, au PG, la conception de la démocratie s’arrête au droit de critiquer (même de manière un peu malveillante) leur boutique. Misère d’une organisation reproduisant le pire du mouvement ouvrier du XXè siècle, bien en corrélation avec l’attitude détestable de ses représentants à Montpellier. (voire les nombreuses critiques publiées à ce sujet par ensemble 34 par exemple)

    Bastien Le 6 juillet 2014 à 11:30
  •  
  • @Bastien
    Montpellier ce n’est pas 50% de Villes françaises où le PC a trahi et décrédibilisé le FDG ! La généralisation débouche sur le dérisoire.

    Fulgence Le 6 juillet 2014 à 12:18
       
    • Certes non, mais c’est une grande ville française dans laquelle, ayant eu dans des conditions très critiquables la tête de la liste aux municipales, le PG a envoyé un message très clair aux communistes qui souhaiteraient rompre avec des élus inféodés aux PS.

      Ce message étant : vous pouvez compter sur le PG pour vous mettre la tête sous l’eau si vous travaillez avec nous contre vos sortants. Il ne faut pas s’étonner qu’aucune force politique de ce pays ne souhaite d’une alliance avec le PG seul en dehors de leurs partenaires du Front de Gauche...

      Bastien Le 6 juillet 2014 à 14:42
    •  
    • @Bastien Pour citer de "M. Passet (#PCF) : "Les villes qui sont à gauche, il faut qu’elles le restent" - Journal La Marseillaise" :

      "Quelle leçon en tirez-vous pour les municipales ?

      Dans l’Hérault, il faut tourner une page. Ce département souffre trop. Je crois qu’il y a à gauche des possibilités de rassemblement pour faire avancer à l’occasion de cette élection les idées auxquelles on croit. Le premier point - et je regrette qu’à gauche cela ne soit pas dit assez souvent - on ne veut pas des politiques de droite ou d’extrême droite dans nos municipalités. Je suis en désaccord total avec ceux qui disent : dans toutes les villes de plus de 20 000 habitants, il faut des listes autonomes du Front de gauche.

      Cela veut dire que vous êtes en désaccord avec le Parti de gauche...

      Voilà. Parce que c’est tracer un signe égal entre les politiques municipales qui sont menées à Sète, à Béziers ou à Montpellier. Or ce n’est pas la même chose. C’est nier par exemple à Montpellier ou à Frontignan l’apport des élus et plus particulièrement des élus communistes."

      Et non, je ne crois pas que le PCF avait raison à Montpellier non plus.

      Michel E. Le 6 juillet 2014 à 17:12
    •  
    • @Bastien Il y a aussi "Municipales à Montpellier : le PCF avec le PS contre l’avis de la base #34000" - Le Parisien :

      "Six responsables du PCF, dont Michel Passet, le secrétaire départemental de l’Hérault, ont annoncé mercredi qu’ils rejoignaient la liste PS à la mairie de Montpellier conduite par Jean-Pierre Moure, alors que leur section a voté pour un accord avec le Front de Gauche. L’accord avec le PS se traduira par la présence en position éligible sur la liste de M. Moure "d’au moins" six communistes, alors qu’actuellement cinq communistes sont membres du conseil municipal, a indiqué une source socialiste. "Depuis 1977 (élection de Georges Frêche), les communistes participent à la construction de la ville. On y a été utiles et nous voulons continuer à travailler", a expliqué M. Passet, affirmant au cours d’une conférence de presse "assumer" sa position face au refus de la base de rejoindre la liste de M. Moure."

      Pas très beau tout ça...

      Michel E. Le 6 juillet 2014 à 18:24
    •  
    • Pas de chance, vous citez des papiers sans rien connaitre de la situation.

      A Montpellier, la section PCF a voté à 95% pour la liste Front de Gauche. A la suite de ce vote, l’initiative de Passet et des autres élus de partir avec le PS a été désavouée par le Conseil National du PCF.

      Revenons donc a ce que je disais : après avoir rompu avec des élus accrochés a une alliance hors d’age avec le PS, quelle fut l’attitude du PG 34 ? De nous accuser sans cesse de comploter avec ces mêmes élus et le PS, sans avoir le moindre commencement du début de preuve.

      Nous avons eu a subir la suspicion et le mépris permanent de l’équipe de campagne du PG, en plus des pratiques autocratiques visant a bloquer toute initiative ne venant pas du seul PG.

      Plutot que de citer des articles de presse sans rien connaitre de la situation locale pour raconter n’importe quoi, vérifiez donc vos source, monsieur.

      Bastien Le 6 juillet 2014 à 21:25
    •  
    • @Bastien Pas très convaincant tout cela, je comprends bien la réaction du PG suite au comportement du PCF. Mais le PCF pense que le parti doit toujours mener le jeu, dans n’importe quelle conditions...

      Michel E. Le 7 juillet 2014 à 09:16
    •  
    • On en revient a mon point de départ : le signal envoyé par le pg est bien, révoltez vous contre vos élus, le pg vous mettra la tête sous l’eau. Justifier des attitudes sectaires même la ou les militants pc ont réagi face a leurs élus comme l’espérait la direction du pg, voila l’une des raisons de l’échec de cette organisation et de votre incapacité a analyser la situation présente de manière un tant soit peu rationnelle. Allez donc lire sur le site d’ensemble 34 les nomvreux comptes rendus détaillant comment le pg 34 a mis en miettes le fgd, si vous êtes seulement prêt a sortir une minute de vos certitudes.

      Bastien Le 8 juillet 2014 à 08:40
    •  
    • @Bastien Désolé "les militants pc ont réagi face a leurs élus"

      Mais ensuite ces élus ont réagi face à leur militants en leur tendant un gros doigt... Et dans ces conditions, ce n’est pas possible de continuer comme si rien ne s’était passé. Puis l’attitude d’Ensemble m’étonne guère, toujours là à dire que si seulement leur logique (?) était à la tête du FdG...

      Je ne sais pas si le PG a grand chose à faire entre le PCF, parti vieux et corrompu, et Ensemble, formation sans consistance. Certes, le PG à Montpellier n’a peut-être pas procédé de la meilleure des façons, mais de toute façon cela est impossible aujourd’hui au sein du FdG...

      Michel E. Le 8 juillet 2014 à 09:14
    •  
    • @Bastien Au lieu d’attendre que le PG devienne une sorte de sauveur altruiste, les militants du PCF qui s’opposent à leur direction feraient mieux de s’organiser pour changer cette direction (ou simplement de rendre leur carte), le PG ne va pas le faire à leur place. Derrière le regard porté sur le PG par le PCF et Ensemble, se cache clairement un manque d’envie de s’occuper de ce qui ne va pas (et il y a matière !) au sein du PCF et d’Ensemble, pour ne pas dire de la jalousie. Pas très beau tout ça...

      Michel E. Le 8 juillet 2014 à 11:13
    •  
    • Pc "corrompu", Ensemble "sans consistance", PG qui a bien raison de maltraiter ses partenaires et de se comporter comme s’il étaient de la roupie de sansonnet.

      En fait, vos appréciations sont bien plus hostiles et insultantes que celles que vous reprochez à l’auteur de l’article.

      Entre ça et votre complaisance pour les pratiques du PG, mélée à une sévérité extrême pour les communistes, on retrouve bien l’un des gros problème qu’ont les militants Front de Gauche aujourd’hui : les doubles standards de certains (pas que au PG bien sur) créent des situations impossibles ou tous les cons de la terre se croient autorisés à se comporter comme des raclures en justifiant leur médiocrité par celle de leurs voisins. Pour le PG s’ajoute la saveur acre de militants qui répondent à la critique par l’injure et la menace...

      Pour finir et encore une fois, en espérant que vous preniez enfin la peine de lire ce que j’écris et non de m’attribuer les fantasmes que vous nourrissez sur les militants PC et Ensemble. Je ne suis pas intervenu pour dédouaner le PC de ses fautes, mais pour illustrer l’échec du PG à en profiter.

      Lorsqu’un parti appelle d’une main les militants d’un autre a désobéir à ses dirigeants mais que de l’autre il traite avec violence et mépris les militants qui le font, il ne faut pas s’étonner que la stratégie affichée finisse en échec. Par ailleurs, nous n’avons jamais demandé quoi que ce soit au PG dans la lutte âpre qui nous a opposé à nos élus (et qui s’est terminée par la suspension des militants partis sur la liste PS et la reconnaissance de la liste FDG par le national).

      Nous avons simplement constaté à plusieurs reprises depuis au moins deux ans à quel point leurs dirigeants locaux préféraient avoir affaire à des dirigeants et des élus droitiers qu’a des militants sincères.

      Pour finir, il y a bien une raison pour laquelle les dirigeants PG ne vous écoutent pas, vous et tous ceux qui les invitent à rompre avec leurs partenaires : eux ne sont pas assez déconnectés de la situation réelle pour ne pas voir l’état de faiblesse politique de leur formation.

      Le PC peut être en crise (il l’est), Ensemble manquer de consistance ; le PG est lui aussi en plein marasme : l’article du 4, pour malveillant qu’il puisse être, entre en tout cas en résonance avec ce que nous constatons à Montpellier depuis quelques mois : fortes divisions internes, sectarisme exacerbé d’un petit groupe de moines soldats, rejet sensible dans les milieux organisés.

      Bastien Le 8 juillet 2014 à 14:54
    •  
    • @Bastien "on retrouve bien l’un des gros problème qu’ont les militants Front de Gauche aujourd’hui "

      Donc après que Roger Martelli a utilisé une lettre ouverte par un militant de Ensemble pour attaquer le PG, maintenant vous utilisez moi - un citoyen engagé qui n’est pas un militant - pour attaquer le PG. Comme j’ai déjà dit, certes j’ai voté Simonnet aux municipales, mais j’ai voté le NPA aux européennes.

      Puis vous continuez de parler de Montpellier, comme si c’était la responsabilité du PG de sauver la mise après que le PCF a tout merdé. Face à cette répétition, je ne peux que répéter :

      Au lieu d’attendre que le PG devienne une sorte de sauveur altruiste, les militants du PCF qui s’opposent à leur direction feraient mieux de s’organiser pour changer cette direction (ou simplement de rendre leur carte), le PG ne va pas le faire à leur place. Derrière le regard porté sur le PG par le PCF et Ensemble, se cache clairement un manque d’envie de s’occuper de ce qui ne va pas (et il y a matière !) au sein du PCF et d’Ensemble, pour ne pas dire de la jalousie. Pas très beau tout ça...

      Michel E. Le 8 juillet 2014 à 15:20
    •  
    • Je ne fais que mettre en évidence votre sectarisme, que j’associe au PG, car il agit dans ma ville avec les mêmes grilles de lectures méprisantes et superficielles, complaisantes pour ses propres faiblesses mais intransigeantes jusqu’à la paranoïa par rapport à ses partenaires.

      Il ne s’agit pas ici de demander quoi que ce soit au PG, vous êtes bien le seul entre nous deux a en attendre encore quelque chose il me semble. Il s’agit d’expliquer quelques points importants : je ne désespère pas que vous finissiez par enlever vos ouillères avant de me lire !

      1) que l’attitude du PG, la ou il est en situation de mener le Front de Gauche, est en contradiction flagrante avec l’affichage de sa direction et que cette réalité fait passer leurs indignations pour des rodomontades intéressées.

      2) qu’interdire de critiquer une organisation, sous quelque prétexte que ce soit, pose un grave problème démocratique.

      3) que lorsque c’est le PCF ou Ensemble qui est attaqué, on ne voit pas une bordée de trolls venir insulter et menacer l’auteur de l’article, ou même la personne qu’ils croient avoir identifié comme l’auteur de l’article.

      4) que la preuve que vous ne lisez même pas ce que j’écris, c’est que vous persistez à me prêter l’intention de ne pas m’attaquer aux problèmes de mon Parti, la ou j’ai participé activement à la bagarre pour une liste du Front de Gauche dans ma ville, contre les élus sortants.

      Nous sommes parvenus à ce que la seule liste reconnue par les organisations du Front de Gauche, PC compris, soit celle du Front de Gauche uni et à désavouer nos traitres, allant jusqu’à les suspendre (les statuts du Parti ne prévoient plus l’exclusion à part crime grave).

      Pour les empêcher de nous trahir, qu’aurions nous pu faire ? Les taper ? Les enfermer ? Nous ne sommes pas des monstres...

      Bastien Le 8 juillet 2014 à 21:56
    •  
    • @Bastien

      "1) que l’attitude du PG, la ou il est en situation de mener le Front de Gauche, est en contradiction flagrante avec l’affichage de sa direction et que cette réalité fait passer leurs indignations pour des rodomontades intéressées."

      Votre "là où" renvoie à quoi précisément ? Et en quoi - concrètement - c’est ainsi ?

      "2) qu’interdire de critiquer une organisation, sous quelque prétexte que ce soit, pose un grave problème démocratique."

      Vous faites référence à quoi, concrètement ??

      "3) que lorsque c’est le PCF ou Ensemble qui est attaqué, on ne voit pas une bordée de trolls venir insulter et menacer l’auteur de l’article, ou même la personne qu’ils croient avoir identifié comme l’auteur de l’article."

      Vous êtes le bienvenu de montrer un "article" aussi tendancieux et provocateur sur "Regards" concernant le PCF ou Ensemble. D’ailleurs Ensemble représente peu de gens, et je ne vois pas du tout en quoi les commentaires seraient marqués par des insultes et des menaces, mais c’est le genre de stigmatisation typique des militants PCF qui parlent toujours d’"anticommunisme" à la moindre critique : une vieille tactique pour assoir son pouvoir.

      "4) que la preuve que vous ne lisez même pas ce que j’écris, c’est que vous persistez à me prêter l’intention de ne pas m’attaquer aux problèmes de mon Parti, la ou j’ai participé activement à la bagarre pour une liste du Front de Gauche dans ma ville, contre les élus sortants."

      Non, je vous prête l’intention d’attendre que le PG sauve la mise quand le PCF aura tout merdé. Sans Mélenchon, le PCF stagnerait électoralement à ses 1% habituels. Vous me donnez l’impression de vous acharner sur le PG au lieu d’oeuvrer à remplacer Pierre Laurent par quelqu’un de gauche.

      Michel E. Le 9 juillet 2014 à 09:52
  •  
  • Et voila la reponse langue de bois. Et pas de publication de mon article. Minable ! Apprenez a faire un journal avant de vouloir fabriquer du politique....

    regis lyon Le 6 juillet 2014 à 12:24
  •  
  • C’est une levée de bouclier, forte ...
    Donc j’ai bien compris, SVP ne critiquez pas ce parti, sinon vous faites le jeu de nos adversaires.
    Camarade choisis ton camp...!
    Revenons , à une période passée, ou aucune pensée critique radicale n’était admise ... Le parti a globalement toujours raison, et s’il se trompe, n’en dites rien ...

    C’est ca le sens de la levée de boucliers, ai je bien compris ?

    Marcel Hic ( c’était mon pseudo)

    juin Le 6 juillet 2014 à 12:31
       
    • Vous pouvez saisir la différence entre une critique constructive et un article de type tabloïd volontairement provocateur et tendancieux ?

      D’ailleurs, c’est discriminatoire de faire tout un plat (de façon très racoleuse) de ce qui se passe au PG : on pourrait faire exactement pareil avec n’importe quel parti, c’est le lot de la vie des partis, rien de plus courant et banal. Comme d’autres l’ont déjà dit : si Regards veut mettre en avant ce genre d’articles, pourquoi pas aussi en pondre du même acabit sur le PCF et Ensemble (dont Clémentine Autain n’est pas forcement hyper-répresentative) ?

      Michel E. Le 6 juillet 2014 à 12:40
  •  
  • Pendant ce temps là la directrice de Regards , selon le site NPA 2009 , s’ est fait élire contre le PS et avec l’ UMP vice présidente de la communauté d’ agglo de Tremblay

    avec François Assenssi

    c’ est beau le gauchisme tout de même ;)

    j adore tous les commentaires de ce post :)

    THIERRY HERMAN Le 6 juillet 2014 à 14:48
  •  
  • Je récidive et je vous demande la publication de cette lettre en Une de votre site.

    Lettre ouverte à la Rédaction de « Regards », la fabrique de la politique.

    La parution, à la une de votre site, de l’article « Au PG, c’est le temps des tempêtes » pose problème à plus d’un titre.
    Et je suis d’autant plus à l’aise pour dire cela n’étant pas au PG mais à Ensemble.
    D’abord, sur la forme, les expressions employées relèvent plus d’un style « Libération » que de la revue Regards, qui, de fait, porte une responsabilité importante dans le développement du Front de Gauche.

    On ne peut être qu’interloqué par des expressions comme :
    Mélenchon qui « prophétise »...
    « Le Parti de gauche sérieusement ébranlé qui sort de la séquence électorale 2014 » (ha bon, et les autres ne le sont pas ??
    « Le parti de Jean-Luc Mélenchon » (il n’y a pas de statut au PG ?? Pourquoi parler du « parti de »... ? Pourquoi cette volonté de personnalisation ?
    « Signe des temps, et de l’ambiance qui règne au Parti de gauche, elle (Corinne Morel-Darleux) veut bien parler mais sous couvert d’anonymat. » Alors pourquoi la citer ? Pourquoi écrit-elle ? Ce n’est pas le meilleur moyen d’être « anonyme » !! L’auteur se vautre dans le ridicule.
    « Le silence de Mélenchon » : il suffit de lire son blog pour avoir toutes les explications...

    Et c’est comme cela à toutes les lignes, sans parler de « Raquel Garrido, la puissante patronne du secteur "6e République" ». Là, on dirait un article classique des médias dominants qui ne peuvent s’empêcher de parler de « patrons » pour tous les responsables politiques, syndicaux, etc. Et qui ne connaissent pas la notion de mandat ! Non, la camarade Raquel Garrido est une militante, respectable et respectée, qui agit sur mandat. Elle n’est pas « la patronne » de quoi que ce soit...

    Sur le fond ensuite. Les « informations » sont ambigües, paradoxales, approximatives, voir énigmatiques ! De quelle ligne politique parle-t-on, de quelles alliances etc...

    Un seul exemple. Quand on lit : l’attaque « porte d’abord sur la capacité du PG à analyser la défaite aux européennes et la manière dont sa ligne politique y a contribué (...) Face à ce qu’il faut bien appeler un double désastre national avec la conversion désormais totale et affichée du PS au libéralisme et l’ancrage du Front national dans le paysage politique, force est de constater que le Front de Gauche et le PG n’ont pu ni s’y opposer ni en tirer parti. ».
    Pourquoi scinder le « FDG » et le « PG » ? En quoi la catastrophe électorale est-elle la preuve d’un fourvoiement stratégique ? La stratégie à géométrie variable du PCF n’est-elle pas bien plus à incriminer que le discours clairs de nos camarades du PG (même si nous ne sommes pas d’accord sur tout, loin s’en faut).
    Quand on lit l’article de l’olibrius auto dénommé « santerre », on n’a strictement rien dit. On n’a éclairci quoi que ce soit. On n’a pas fait progresser le Front de Gauche d’un millimètre. On n’a posé aucune problématique politique constructive.

    Alors, on en arrive à une question : quel est l’objectif poursuivi ?
    Quelle est la stratégie alternative proposée ? Une alliance avec les « socialistes affligés » ? De nouvelles alliances PCF – PS ? La « marginalisation » du PG ? Rien n’est dit clairement.
    L’auteur est-il capable de faire une quelconque analyse de la situation et qu’en tire-t-il comme conclusion ? Nous ne le saurons sans doute jamais !

    Bref, avec la parution de cet article qui suinte le règlement de compte personnel et le délire d’un individu, on peut réellement se demander à quoi joue, non pas l’auteur de l’article, mais la Rédaction de Regards.

    C’est en effet la Rédaction que nous mettons ici en cause.

    A moins que vous ne soyez toutes et tous d’accord pour publier des articles qui, manifestement, n’ont qu’un seul objectif : semer la zizanie, mépriser les militantes et les militants (car c’est à cela que cela revient), déclencher des guerres de chapelles.

    Votre réponse du 5 juillet aux nombreux commentaires hostiles de vos lecteurs n’est pas pour nous rassurer.

    Justification à postériori, langue de bois... la logique stalinoïde revient toujours par des voies improbables et surprenantes. Et l’article en question demeure toujours à la Une du site.

    Nous sommes, avec ce genre d’articles, à mille lieux de propos constructifs, d’analyses pertinentes. Et pourtant, c’est de cela dont nous avons toutes et tous besoin.

    En surmontant les difficultés, en donnant la parole à toutes et à tous, en cherchant à perfectionner constamment nos modes de fonctionnement, en OUVRANT DES PERSPECTIVES, nous avons la responsabilité de faire vivre, non pas tant nos organisations respectives, que le FRONT DE GAUCHE.

    Alors oui, nous pouvons parler de tous les désaccords. Faire le bilan des municipales et des Européennes. Des choix tactiques et stratégiques des uns et des autres.
    Nous pouvons polémiquer, au bon sens du terme cette fois-ci, sur la question de l’Europe, de l’euro, de la souveraineté républicaine et de la souveraineté nationale (ce qui n’est pas la même chose), des socialistes affligés, déboussolés, déprimés et autres... Mais nous devons parler de politique. N’est-ce pas pour cela que votre revue s’appelle « la fabrique du politique ».

    Malheureusement, en acceptant de publier ce genre de torchon, cela devient la fabrique du caniveau.

    Vous êtes décevant. Vous décevez des centaines de lecteurs.

    Ressaisissez-vous...Et entendez la parole de ce que l’on appelle « la base ». Reconnaissez-vous votre énorme erreur éditoriale, corrigez le tir !

    Cordialement (mais pas tout à fait)

    Régis Dauxois, militant de Ensemble, Lyon.

    regis dauxois Le 6 juillet 2014 à 14:57
       
    • Bravo, Régis !!

      langoureau gilles Le 6 juillet 2014 à 21:20
  •  
  • Je suis surpris par les commentaires que suscite cet article.
    Je cherche à comprendre...Je vais regarder de plus près ce qui se passe au sein du Front de gauche et du parti de gauche , car on ne peut dissocier les parties du tout
    en espérant que le contenu, les faits évoqués dans l’article et le point de vue de l’auteur soit rapidement contredits ,pas seulement dans le débat d’opinions mais par des faits bien établis ...

    René.M (94) Le 6 juillet 2014 à 16:06
  •  
  • Il doit bien se marrer le père Uhl d’avoir foutu ce beau bordel.

    Gérard Le 6 juillet 2014 à 23:15
       
    • S’il n’est pas licencié, ce sont ses employeurs qui riront moins ! (chute des ventes...)

      Rafik (EELV, ex-PG) Le 7 juillet 2014 à 17:37
    •  
    • @Rafik C’est à espérer, il vaut mieux s’abonner à Mediapart.

      Michel E. Le 7 juillet 2014 à 17:57
  •  
  • En général , contrairement à bcp ici , le père UHL signe par son nom

    Sinon il y a mieux : Europe 1 vient d’ expliquer que la tête de liste EELV , alliée avec le pg , contre PC PS , a possédé des actifs dans une société privée , spécialisée dans les placements financiers ( ile caiman etc etc ...)

    Quand les gauchistes du PG comme Garrido avec ses tenues qui coutent 3 fois mon salaire d’ agrégé font des insultes sur les syndicalistes qui "trahissent" , apprenez juste la prochaine fois à mieux choisir vos alliés !

    C’ était l’ unique trophée du PG et de Mélen-show le soir du 30 mars et bien il était pourri de l’ intérieur ...

    Pendant ce temps là Pierre Laurent va soutenir les grévistes tête brûlée de la sncm à Marseille ...

    Un gauchiste est toujours plus près d’ un financier comme Kerviel que d’ un prof du service public

    La baudruche Mélen-show a fini d’ exploser !

    THIERRY HERMAN Le 7 juillet 2014 à 02:36
       
    • Vous ne dites rien sur le fond, politiquement. Ce qui est intéressant, c’est ce qui se fera politiquement dans les années qui viennent, ce que la nouvelle majorité arrivera à faire. Evidemment le PG ne peut pas faire enquêter sur les personnes avec qui le parti va coopérer (ce n’est pas la gestapo !), mais le parti peut influencer la politique là où il est au pouvoir. Ce n’est pas au PG de choisir les dirigeants d’EELV, du PCF, du PS ou de n’importe quel autre parti.

      Sinon, suivant votre logique, quid de Georges Frèche dans tout cela ? C’est bizarre que le PCF ait coopéré avec lui, non ? Sans parler d’autres pourris corrompus du PS dont je n’ai plus les noms en tête et avec qui le PCF a collaboré...

      Michel E. Le 7 juillet 2014 à 09:34
  •  
  • C est la tête de liste EELV Eric Piolle à Grenoble ... Je trouve ca risible ...

    THIERRY HERMAN Le 7 juillet 2014 à 02:38
  •  
  • Michel E, tu ne donnes pas les raisons de ton désaccord. En ce qui me concerne j’ai fait référence à une période noire du communisme où la liberté d’expression, était un délit très durement sanctionné. Je préfère la liberté d’expression à l’absence de cette liberté et à l’autocensure personnelle et à celle dite politique. Il m’a fallu bien des années pour le comprendre tant nos cerveaux étaient manipulés. J’ai 68 années et donc plus de 50 années d’expériences sociales et politiques. Ce n’est pas une référence, mais une longue expérience ! Et ne donnons pas des arguments supplémentaires aux socialo traîtres et à la droite du fric pour nous critiquer un peu plus. Ils ont tous les médias mais eux parlent de "liberté" !

    Chistian Le 9 juillet 2014 à 12:31
       
    • "j’ai fait référence à une période noire du communisme où la liberté d’expression, était un délit très durement sanctionné"

      Malheureusement la liberté d’expression semble toujours avoir ses limites. Il suffit de voir comment Regards publie de la poubelle "sur le PG" pour ensuite s’attaquer contre l’utilisation de la liberté d’expression dans les champs de commentaires. Clairement la rédaction de Regards non seulement a un parti pris dans ce qu’elle choisi de publier et ce qu’elle choisi de ne pas publier, elle essaie aussi d’empêcher une expression libre dans les champs de commentaires.

      Après quand on sait que Roger Martelli est collaborateur de L’Humanité...

      Michel E. Le 9 juillet 2014 à 12:57
    •  
    • Explication : "Rodolphe Santerre" a le droit d’écrire ce qu’il veut, sous quel pseudonyme il veut, SUR SON BLOG.

      Toute rédaction (comme Regards) a le devoir de filtrer ses publications qui L’ENGAGENT (contrairement aux commentaires des internautes qui ne l’engagent pas), d’autant plus que l’article incriminé n’a pas été présenté comme un point de vue personnel de l’auteur mais comme un article de la rédaction, c’est le B.A. BA du... Journalisme ! (le vrai, l’authentique)
      Ca sert à ça une Carte de presse, pas à autre chose.

      Il n’y a pas de presse "neutre", ça n’existe pas, on fait des choix (éditoriaux et/ou politiques), d’autant que Regards est considéré (à tort ou à raison) comme une revue soutenant le Front de Gauche et sa démarche... et il publie sur son site internet la veille des vacances scolaires d’été un article torpillant... le Front de Gauche (sa stratégie !), un parti FONDATEUR du Front de Gauche et des personnalités de celui-ci (dont certain-e-s ont été des candidat-e-s COLLECTIFS du Front de Gauche TOUT ENTIER, dont la dernière présidentielle !)

      À quand, Grand journaliste "Rodolphe Santerre", un "article de terrain" sur la cooptation de l’Équipe d’Animation nationale d’Ensemble avec micro-trottoirs, caméras cachées et sources anonymes pour bien faire frissonner le lectorat ?

      Il n’y a rien d’autre à ajouter...

      Rafik Le 9 juillet 2014 à 14:32
  •  
  • Je me vis comme militant du Front de Gauche, [alors que cela n’existe pas], sur la base du programme pour les Présidentielles et de l’Écosocialisme.

    Le Front de Gauche est un Cartel d’organisations dont on ne connaît pas les débats et la cohérence, il n’a pas d’adhésions individuelles, et certains dans ce cartel en ont trahi la stratégie et le programme.

    Cela suffit pour expliquer que son électorat n’ait pas suivi aux Municipales et aux Européennes ; un programme sans l’outil pour le mettre en œuvre reste un vœu pieux, même si on adhère à ses propositions.

    Les abstentionnistes n’ont pas voté Le Pen, ils ont renvoyé les protagonistes dans les cordes en en espérant mieux, c’est peut être aussi pour eux, un moyen de renverser la table. D’une certaine façon ils ont gagné, à nous de comprendre ce qu’ils nous on dit.

    Un couteau sans lame ne permet pas de trancher le pain pour le partager...

    Jules de Carcassonne Le 20 juillet 2014 à 03:44
  •  
  • ’son leader qui lui même n’a d’intérêt que parce qu’il est porteur d’un devenir. ’,Oui c’est le problème.Mélenchon veut assurer son avenir personnel...Quitte à détruire le PG et le PCF s’ils ne le soutiennent pas aux présidentielles de 2017.

    éric Le 20 juillet 2014 à 08:30
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?