Accueil | Par Thomas Bauder | 26 décembre 2012

Les 5 films politiques de l’année 2012

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Les Bêtes du sud sauvage, de Benh Zeitlin, en salles depuis le 12 décembre - La fable écolo mystico-libertaire d’un jeune prodige sous influence Terence Malick.

Après la bataille, de Yousri Nasrallah - Réalisé par Yousri Nasrallah, héritier de Youssef Chahine et de Rossellini tout à la fois, Après la bataille revient sur l’un des épisodes les plus médiatisé de l’occupation de la place Tahrir et tente de faire le point sur les passions, les utopies et les impasses qui agitent encore la société égyptienne. Lire la chronique.


Cosmopolis, de David Cronenberg - Proposition extravagante signée David Cronenberg, le maître de l’anticipation alternative. Dans lequel on apprend que le stock exchange est soumis aux aléas d’une prostate. Radical.

Télé Gaucho, de Michel Leclerc - Fable sur l’engagement, Michel Leclerc signe une nouvelle comédie politique directement inspirée de ses années d’activiste audiovisuel à Télé Bocal. Pas une grande œuvre esthétique, mais film foutraque et bienveillant, plus fin dans ses analyses du monde audiovisuel et de la société militante qu’il n’en a l’air. Lire la chronique.


Les Chants de Mandrin, de Rabah Ameur-Zaïmeche - En revitalisant l’histoire de Louis Mandrin, contrebandier sous Louis XV, le cinéaste Rabah Ameur-Zaïmeche poursuit sa route sur les chemins buissonniers d’un cinéma d’auteur exigeant, poétique autant que politique. Lire la chronique.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?