• | 21 octobre 2014 |
  • Contact
  • S'abonner aux flux RSS de Regards
  • Suivre Regards sur Twitter
  • S'abonner à la page Facebook de Regards

Trimestriel

Découvrez le sommaire du numéro d’Automne...  
Liste points de vente
Si vous avez choisi le prélèvement bancaire comme moyen de paiement, Regards vous informe que vos prélèvements seront effectués prochainement au format SEPA.
Regards - Automne 2014

 

Accueil du site > Nos sélections

Les Regards de Cartier-Bresson au Centre Pompidou


Le Musée national d’art moderne consacre une importante rétrospective au photographe Henri Cartier-Bresson, réévaluant son œuvre dans tout son foisonnement. Elle présente 500 documents… ainsi que de nombreux exemplaires de la revue Regards.


Par Bernard Hasquenoph| 10 avril 2014

En plus de 70 ans de carrière, celui que l’on a surnommé "l’œil du siècle" aura expérimenté toutes les possibilités du médium, de la photo d’art au photojournalisme – poussant même jusqu’au cinéma (lire "Henri Cartier-Bresson, la guerre d’Espagne et le cinéma").

De cette façon moderne de témoigner du monde, il fut l’un des pionniers, ce qui l’amènera à co-fonder en 1947 l’agence Magnum. Avant cela, dans les années 1930, proche des communistes à l’instar de ses amis surréalistes, il aura été l’une des figures marquantes de Regards, ancêtre du titre actuel. Mais, bien qu’engagé comme citoyen, Cartier-Bresson a toujours refusé l’image de propagande, disant son « horreur des images à thèse ».

Dans ces années d’avant-guerre, le magazine illustré « au service des travailleurs » géré par le PCF, cherche à élargir son audience en ouvrant ses colonnes à des intellectuels non encartés. La photo y tient une place majeure, perpétuant, dans sa mise en page, la tradition graphique des photomontages inventés par les constructivistes russes. Les photographies choisies font partie de ce que la critique a qualifié de photo "humaniste" à valeur documentaire ou de "réalité poétique".

L’exposition présente, dans une salle, plusieurs exemplaires du magazine Regards comprenant des reportages de Cartier-Bresson. L’un d’eux, daté du 20 mai 1937 et s’intitulant « Ceux qui regardaient », montre les badauds attroupés dans les rues de Londres, à l’occasion du couronnement de Georges VI. Un humour grinçant qui n’est pas sans évoquer celui de Martin Parr, photographe contemporain actuellement exposé à la Maison européenne de la photographie qui aime saisir avec la même ironie le spectacle du tourisme de masse.

• Exposition "Henri Cartier-Bresson", jusqu’au 9 juin 2014, 13€/11€, Centre Pompidou, Paris 4e, www.centrepompidou.fr

• Fondation Henri Cartier-Bresson www.henricartierbresson.org

• Exposition "Martin Parr Paris", jusqu’au 25 mai 2014, 8€/4,50€/ gratuit pour tous les mercredi de 17h à 20h, Maison Européenne de la Photographie (MEP), Paris 4e, www.mep-fr.org

 
  • Réagir
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Bonjour,

    Je reviens de l’exposition sur HCB dont je suis un adepte.

    J’ai bien remarqué les reportages publiés dans la revue Regard et souhaiterait savoir s’il est possible d’obtenir des rééditions de certains numero ?

    Merci d’avance pour votre reponse.

    Tom Le 29 avril à 22:47
  •  

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

e-mensuel
Octobre
picto Abonnez-vous ! Soutenez-nous !

S’abonner pour faire vivre Regards

Regards, c’est un trimestriel papier, un e-mensuel et un site Internet.

En vous abonnant à Regards, vous recevez une revue de 150 pages, vous téléchargez notre mensuel numérique et vous accédez gratuitement aux archives du site.

Soutenez une autre vision de la politique et du débat d’idées, et rendez possible un média différent qui fait vivre des journalistes salariés, des pigistes, des photographes, des illustrateurs...

Qui sommes nous ?